Publié : 24 mai 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

L’école Buissonnière

Rentrée des classes, septembre 2012.

La classe de seconde Gestion-Administration entre au lycée pour la première fois. Nous leur présentons un projet d’envergure : créer une mini-entreprise. Le défi est de taille : il faut, dans un laps de temps d’une année scolaire, développer et articuler un objectif commun à l’ensemble de cette classe de 16 élèves.

Une société de service verra ainsi le jour : « L’Ecole Buissonnière ». Il s’agit de préparer et d’organiser des sorties scolaires à l’échelle de notre établissement : devis, recherche de moyens de transport, d’horaires, négociations de tarifs…
46 mini-entreprises verront ainsi le jour en Haute-Normandie durant cette année, dont la nôtre.

23 mars 2013. Un samedi.

Nos mini-entrepreneurs (Camille, Léa, Noémie, Johanna, Ilona, Aurélie et Morgane) ont brillamment représenté leur « Ecole Buissonnière » lors de la présentation de leur projet à la Foire internationale de Rouen. Le jury est unanime : leur professionnalisme impressionne. Un livre d’or mis à la disposition du public se remplit gentiment de louanges.

Jeudi 22 mai 2013. 8h30.

Devant le lycée, le minibus attend. Cinq élèves, habillés sur leur trente et un, s’impatientent. Aujourd’hui, pour eux, c’est le grand jour.

Camille, PDG ; Léa, directrice des Ressources humaines ; Noémie, employée commerciale ; Estelle et Sébastien, employés administratifs sont prêts à défendre leur mini-entreprise à Dieppe, face à un jury composé de six membres (professeurs, professionnels et dirigeants d’entreprises).
La concurrence est rude : les 46 équipes présentes veulent toutes en découdre.

L’attente est de courte durée : à peine arrivés, à peine le temps d’enfiler une paire de chaussures à talons (professionnalisme oblige) et c’est parti pour le grand oral.

La présentation commence en anglais, le temps file vite, trop vite alors que tant d’éléments sont à présenter que déjà les premières questions fusent : bilan, rentabilité, stratégies commerciales… tout y passe. Et seulement 10 minutes pour défendre leurs couleurs.

C’est fini. Un petit tour sur le front de mer afin de se ioder un peu (et s’écheveler par la même occasion), puis direction le casino pour la remise des prix. Les élèves sont tendus, nous aussi. On sait tous maintenant ce que ressentent les stars lors de la montée des marches ! Le suspense est insoutenable.

Nos élèves n’ont malheureusement pas gagné de prix mais en revanche, ils ont gagné une compétence inestimable : la fierté d’un travail accompli en commun. Selon nos cinq représentants, cette expérience est un enrichissement personnel sans partage qui leur a apporté, nous citons : « maturité, expérience, organisation, découverte, responsabilités, confiance, esprit d’équipe et solidarité ».

Nous sommes très fiers de vous tous.

Les 3 G. (Mmes N. Gastebled et V. Goblot, Mr S. Guerza)


PDF - 437.2 ko
Certificat de participation