Publié : 10 avril 2012
Format PDF Enregistrer au format PDF

Les secondes des classes de Secrétariat et d’accueil au Parcours du Cœur


Le vendredi 30 mars 2012, les élèves de la classe de seconde professionnelle Secrétariat et Accueil du lycée Ferdinand Buisson se sont rendus au Parc Saint Cyr d’Elbeuf. Ils étaient chargés d’accueillir les élèves de CM1 et CM2 des écoles primaires de l’agglomération elbeuvienne dans le cadre de la journée consacrée au Parcours du Cœur, afin de sensibiliser les jeunes aux maladies cardio-vasculaires.
Quatre ateliers étaient proposés aux scolaires : un en faveur des activités sportives, un sur les bienfaits de la nutrition, un autre informant des méfaits du tabac et un dernier concernait les premiers gestes du secourisme.

L’atelier « Sport » était composé d’Amandine, Kelly, Mathilde, Sabrina et Stella, ainsi que du professeur d’EPS, Madame Gobin. Laissons-leur la parole :
« Nous étions chargées du saut de sac à patates, ce qui consiste à faire des courses avec les jambes dans le sac, et de sauter pour arriver le premier, » racontent Stella et Sabrina.
« Nous, disent Kelly et Amandine, nous étions chargées du jeu d’adresse. Les enfants devaient se mettre derrière une ligne, et jeter une balle dans un trou et lancer un cerceau autour d’un bâton. C’était comme un jeu de relais, il s’agissait de former deux équipes, de courir avec la balle, de la mettre dans un plat, et de revenir en une minute. L’équipe ayant le plus de points avait gagné. Notre activité a plu, car certains enfants disaient : « Oh, c’est déjà fini ? » On peut dire que ça nous faisait plaisir d’entendre ça. »
« Quant à moi, termine Mathilde, je m’occupais de la course aux œufs. Les élèves devaient prendre une cuillère dans leur bouche, avec un œuf sur la cuillère, et devaient se rendre le plus rapidement possible d’un point à un autre. Ils ont eu l’air d’aimer cette activité, car beaucoup voulaient recommencer le jeu. »

Émeline, Mélanie et Madame Isaac, leur professeur de Secrétariat, ont aidé Stéphane, l’animateur de l’atelier « Nutrition ». A leur arrivée sur l’atelier, chaque classe de CM1/CM2 était divisée en quatre groupes. Chacun avait un rôle à jouer devant les enfants : les produits laitiers et les matières grasses étaient présentés par Mélanie, les féculents et le sel par Émeline, les fruits, les légumes et les viandes par les deux adultes qui terminaient en souriant :« Vous êtes prêts maintenant pour inventer de nouvelles assiettes à la maison "
« Nous distribuions des dépliants et des prospectus à la fin de chaque présentation. Les enfants, pour certains, étaient fiers de connaître les slogans publicitaires, tels que « les produits laitiers sont nos amis pour la vie ». Ils étaient calmes et avaient de bonnes connaissances sur le sujet. Ils se sont beaucoup impliqués dans leurs réponses. »

Gaye et Oizina faisaient partie de l’atelier « Secourisme ». Ils assistaient Monsieur Gayot, leur professeur de Prévention Sécurité et Environnement et Karim, un assistant d’éducation du lycée. Cette activité consistait à présenter les différents secours et la manière de les appeler.
« Les enfants nous ont surpris : beaucoup connaissaient déjà les numéros d’appel, étaient capables de reconnaître et d’évaluer une situation d’urgence. Après, nous leur avons donné à chacun des prospectus récapitulant les premiers gestes et le numéro. Tous connaissaient le 18 ! La démonstration était un moment fort de cet atelier. »

Le dernier atelier, celui concernant les méfaits du tabac, était présenté par deux animateurs, Karim et Ludivine. Nos élèves, Caroline, Drucilla, Élodie et Ludivine les ont assisté sous le regard de leur professeur de français, Madame Morin.
« A l’arrivée de chaque groupe, nous les faisions s’assoir en cercle devant nous et chacune notre tour, nous leur posions une question de connaissances sur le tabac » dit Drucilla.
« Un petit quizz, renchérissent Caroline et Ludivine, comme par exemple : qui a importé le tabac en France ? (eh oui, les enfants le savent très bien : c’est Monsieur Nicot…), ou encore combien de substances toxiques contient une cigarette ? (4000, c’est énorme !)
Élodie présente la cigarette mécanique : c’est un appareil qui montre toutes les particules qui se déposent sur les poumons. « Là, en l’occurrence, il s’agit d’un filtre en papier, mais quand on voit la couleur de ce filtre une fois la cigarette consumée, ça fait peur : il est tout jaune. Quand on pense que c’est ça qui se colle sur les poumons ! »
Les enfants pouvaient repartir avec des brochures, beaucoup souhaitaient avoir un exemplaire du questionnaire pour jouer à leur tour avec leurs parents le soir !

Mais avant que ces ateliers ne démarrent, à leur descente du car, les scolaires étaient accueillis par Amélie, Cindy, Edwige et Fallon, chapeautées par Madame Diallo, le professeur d’Accueil.
« Dès leur arrivée, nous devions nous informer du nom de l’école des enfants afin de remettre au responsable du groupe un dossier déjà préparé dans lequel il y avait tous les documents relatifs au Parcours du Cœur. Puis, nous dirigions les groupes dans le parc saint Cyr pour les emmener dans les différents ateliers. Dès qu’un se terminait, nous devions aussitôt les emmener dans un autre, pour laisser la place aux groupes suivants. Tout était bien organisé et chronométré.
Entre deux rotations de car, nous avons préparé le goûter, qui consistait en une pomme et un verre d’eau. Avant de remonter dans les bus, chaque élève de CM1/CM2 participant à cette action a eu un diplôme à son nom, pour le remercier de sa participation à cette action de sensibilisation. Ces diplômes, nous les avions préalablement préparés en cours les jours précédents. »

Les réactions de nos élèves de Secrétariat et d’accueil concernant cette journée furent diverses.
« C’était intéressant d’informer des élèves qui avaient déjà des connaissances sur différents sujets. De notre côté, nous avons dû nous « former » aux différents ateliers très rapidement et être opérationnels. »
« C’était bien d’informer ces jeunes. Pour une fois, c’était à notre tour de leur transmettre ce que l’on savait et de leur faire découvrir l’importance d’une bonne hygiène de vie. »
« Parfois, nous devions simplement regarder les enfants durant leurs activités et, du coup, le temps passait un peu moins vite que lorsque nous étions occupées. Et en parlant de temps, on a eu de la chance : le soleil était présent toute cette journée. »
« Ça me fait plaisir de me dire que j’ai contribué à la participation d’un évènement, et que j’ai pu apporter mon aide. »
« Sauf pendant le sport, où là, ils se sont défoulés. Mais c’était le but, aussi ! »
« Les élèves du primaires étaient calmes et réceptifs à ce que nous disions. Ces enfants étaient gentils et curieux de participer à toutes ces activités, ils étaient dynamiques. Et comme c’était ludique, on a pu aussi discuter avec eux. »
« Il fallait aussi leur expliquer les mots difficiles. Les profs, c’étaient nous ! »

Lorsque nous sommes arrivés au Parc Saint Cyr, nous avions déjà tous des tee-shirts blancs. Madame Delarue, l’organisatrice de cette journée, a sorti des casquettes rouges de son sac, et nous les a données. Chacun d’entre nous devait la porter. Les profs aussi. « Au début, je me sentais ridicule » nous a dit certaines filles, mais au bout du compte, c’était plus amusant qu’autre chose, et certains l’ont même gardée en souvenir. D’ailleurs, tous la portaient pour la photo souvenir.



Souvenir d’une journée ensoleillée et enrichissante, à la fois sur le plan scolaire et professionnel, mais aussi (et peut-être même surtout) sur le plan humain !!!