Publié : 12 octobre 2010
Format PDF Enregistrer au format PDF

Le professeur est un peu histrion...

C’est ce qu’ont pu vérifié une dizaine de membres de l’équipe pédagogique du lycée Ferdinand Buisson à l’occasion d’un stage au Cirque-Théâtre d’Elbeuf.
Initiée par les collègues d’éducation physique et sportive, cette formation s’inscrit dans le cadre d’un projet sportif et artistique : il s’agit de faire découvrir aux élèves des classes de seconde les arts du cirque. Grâce au partenariat entre le théâtre et le lycée, la promotion 2010-2011 aura l’opportunité de s’initier aux pratiques circassiennes et d’assister à des spectacles parmi lesquels :
-  By the light of stars that are no longer… par Circa, venu d’Australie,
-  Le chant du dindon, par la compagnie Rasposo, qui explore le cirque tzigane,
-  Le géant de Kaillass, fable mise en scène par les belges d’Arsenic,
-  Du goudron et des plumes, odyssée acrobatique par MPTA,
-  Murmures des murs, par la compagnie des petites heures,
Un programme riche et varié qui reflète les multiples possibilités du cirque contemporain…
Les jeudi et vendredi 23 et 24 septembre, les enseignants ont pu avoir à un avant-goût de ce que vivront les élèves. Accueilli par Julia Suzzi, attachée à l’action culturelle, le groupe a découvert le théâtre et ses coulisses ainsi que son histoire. Cette présentation a permis également de mesurer les contraintes administratives et techniques qui pèsent sur une telle entreprise.
C’est en début d’après midi que les choses sérieuses ont commencé ! Encadrés par deux intervenants de la compagnie du Baron Perché, les enseignants ont mis de côté les mathématiques, les sciences physiques, l’espagnol ou le français au profit du jonglage et de l’acrobatie. On a pu voir des équilibristes en herbe se promener sur des boules, osciller sur des rolla bolla, évoluer en funambule sur un fil ou en l’air au trapèze. Ces deux jours se sont achevés par une phase de création où chacun a pu donner libre cours à son esprit d’invention et à sa maîtrise (pas toujours !) technique. Sous le regard attentif de M. Delamare et l’œil critique de Matthieu et Christophe, qui interviendront auprès des élèves, une petite représentation a permis de confronter les prestations.
Cette expérience a confirmé l’intérêt pédagogique d’un tel projet. Conjuguant dimensions artistique, physique et humaine, les arts du cirque permettront à chaque élève de s’épanouir au sein du groupe, d’exploiter ses qualités et de nourrir son imaginaire pour réussir cette première année de lycée.

Sandra Glatigny