Publié : 25 juin 2008
Format PDF Enregistrer au format PDF

Ah ! La Tchéquie !

Un grand merci à Charlotte Laurent, élève de 1ère ES, qui a rédigé cet excellent article !

Pour la troisième fois, le lycée Ferdinand Buisson réalise un échange avec le lycée Pierre de Coubertin à Tabor. Les élèves de première ES se sont rendus en République tchèque en mai et préparent la venue de leurs camarades tchèques début octobre. En attendant, voici les impressions d’une des élèves de la classe sur ce séjour en Bohême du sud.

Ah ! La Tchéquie !

On se le redit souvent, quel séjour inoubliable !

Nous étions très fatigués quand nous sommes arrivés à Prague, après 18H de bus, sous le soleil, le beau temps et les 24°C. Ah ! super le beau temps pour nous accompagner. Nous étions stressés et excités en même temps à l’idée de rencontrer nos correspondants. Après Midi, quelques uns arrivèrent et on se retrouvait le soir dans un bowling de Tàbor. La fatigue était déjà oubliée. Super petit bowling avec musique et jeux. Déjà cette première soirée nous avait rapprochés. Nous rentrions ensuite chacun dans sa famille d’accueil, toutes aussi accueillantes les unes que les autres. Les petits déjeuners qui nous étaient offerts étaient très copieux . Les spécialités Tchèques nous ont été offertes, et quel bonheur !! La bière tchèque reconnue comme une des meilleures !!!!

Après une bonne douche, et une bonne nuit, courte tout de même, la visite de Cesky Krumlov, super journée. Les quartiers libres nous permettaient de profiter de la culture Tchèque. A l’affiche, achats, balades dans la ville et tourisme pur et simple. La visite de Prague fut éprouvante par le monde dans les rues, les touristes qui comme nous venaient admirer les beautés du Pays. Nous étions plus préoccupés à nous parler entre nous qu’à écouter les paroles culturelles du professeur Tchèque qui nous accompagnait, malgré tout très intéressant.

Nous nous retrouvions le soir dans un bar et parfois dans un pub. La dernière soirée fut celle près du Lac Jordan où les amoureux du voyage durent péniblement se dire au revoir à l’abri du coucher de soleil. Cette soirée, bien que merveilleuse, était triste à l’idée du départ

Et, le lendemain sur le quai, les larmes et les bisous étaient au rendez-vous. « ah, on les oubliera pas ». Dans ce petit train, auquel on s’était habitué pour les voyages, on se réconfortait sous la musique de Saêz (déclarée musique du voyage)
« on se reverra »........


Le petit train du voyage...........


Les amoureux du voyage.............



Photos de groupe................

Pause photos avant le départ......

Les soirées.............

Merci aux professeurs pour ce voyage inoubliable